LES MOINS

Le mois de Décembre met en évidence quelque risque lie au nouveau marche ainsi que ces projets menés par de jeunes ingénieurs talentueux, néanmoins manquant parfois la préparation nécessaire pour faire face a des succès, ou des attentes grandissantes.

 

C’est le cas de Synereo, ce projet Israélien prétendant developper le future des plateformes sociales. Apres un levée de fonds réussie (+$4M), les 2 fondateurs ont eut un désaccord majeur quand a la répartition des fonds. Il en résulte que le co-fondateur CTO, Greg Meredith, s’est fait éjecté du projet. Cela a provoque une confusion totale et remise en cause de toutes les fondations techniques du projet, a commencer par le whitepaper, architectures, et puis roadmap. La valeur des parts a réfléchi la catastrophe, et a donc diminue pr un facteur de 4, au lieu de multiplier comme il était généralement attendu. Le projet n’est pas abandonne, cela dit, la vision reste la même, et le fondateur CEO Dor Konforty a prévu de dévoiler les prochaines étapes le 20 Janvier 2017. Affaire a suivre, notre position est en attente pour des plans pour le moment, dans l’espoir de retour a une position confortable d’ici Février ou Mars 2017.

 

Quand a ethereum, une des valeurs phares du portfolio, a malheureusement perdu de sa valeur. C’est un déception car elle a paralyse les autres progressions du portfolio, cependant la plateforme et la communauté qui l’entoure reste intacte, avec beaucoup de progrès technologiques, et également beaucoup de projets bases sur celle ci. On peut se demander pourquoi avec tant de dynamisme, la demande ne suit pas? Je pense que c’est en parti lie 2 faits en parallèle:
  1. Il y a récemment eu plusieurs forks du blockchain ethereum, pour y inclure des mesures de sécurité, ainsi que d’autres améliorations. Cependant les forks sont souvent perçues, a tort ou a raison, comme un frein a la propriété d’immutabilité du blockchain. Il n’y a aucun événement dramatique qui en est sorti, mais dans le tout, c’est encore un exemple d’un projet victime de son succès, pour le moment. Le signal reste bien vert sur celui-ci, tout de même.
  2. En contrepartie de la montée et reconnaissance du bitcoin, qui peut être lue plus en détails dans la section suivante, il est commun que les autres crypto alternatives en prennent un coup, même si tout ‘va bien’, d’un point de vue usage et technologique.

LES PLUS

Le bitcoin a pris plus de 25% au mois seul de Décembre. C’est une progression agressive pour terminer l’année 2016, qui marque la fin d’une année vert pour Bitcoin, en regain de confiance. La valeur actuelle est proche de son point le plus haut historiquement, c’est a dire, la parité avec l’or, il y a de ça quelque années. C’est un signal for pour l’année 2017, qui s’annonce épique: continuation de la récente percée, ou correction affligeante?

 

Quand aux raisons liées a cette montée, plusieurs facteurs peuvent avoir joues, bien que comme toujours, ces raisons ne peuvent être que des opinions, et non pas des faits scientifiques.
  • La flou politique qui règne aux US avec l’élection de Trump. Bitcoin reste une valeur refuge, de plus en plus solide avec le temps qui passe.
  • Les intégrations et acceptantes de la monnaie continuent d’augmenter exponentiellement. Aussi, il n’y a qu’a regarder le volume d’échange quotidien, ainsi que la création de nouveaux portefeuilles pour se faire une idée du phénomène. Les courbes sont révélatrices d’une force lancée, difficile a stopper. Tous ces indicateurs restent largement dominants compares au reste de la crypto scène. Il est généralement accepte que Bitcoin restera l’or des cryptos pour encore quelque années, sinon plus.
  • Le réseau developper pour permettre une scalabilite plus grande au réseau du bitcoin, “Lightning network”, est passe en version alpha et continue de faire preuve. C’est comme si une des faiblesse majeures du bitcoin est en train de trouver une réparation.
Iconomi, application basée sur Ethereum, ayant pour but de fournir des outils financiers ainsi que des fonctionnalités pour la gestion de fonds, est maintenant 3 fois plus value que lors de l’ICO. Iconomi prévoit également d’utiliser les fonds levés via un index ainsi que d’éventuellement verser des dividendes. A noter que  Tokenpot testera les outils des qu’ils sont disponibles, pour évaluer l’utilité réelle qu’il pourrait y avoir concernant la gestion et transparence de Tokentpot.

 

Dash reste fort et stable, continue de progresser a l’approche d’une release majeure, appelée Dash Evolution (se voulant être aussi simple d’utilisation que PayPal, mais avec tous les avantages et propriétés du blockchain). Le nombre de masternodes continuant de grimper, Dash reste une alternative incontournable et solide.


INNOVATION

Dans le secteur nouveauté,
Byteball est un nouveau concept de consensus (ledger), qui n’est pas organise en blocks (comme le bitcoin), mais en DAG (directed acyclic graph) – similaire a une autre valeur core de notre portfolio, IOTA (celle ci dédiée a l’Internet Of Things, machine economy). Byteball cependant diffère énormément de IOTA, un sujet qui ferait l’objet d’un article dédié. A noter tout de même quelque distinctions majeures:
Byteball s’attaque au marche utilisateurs plutôt qu’au marche des objet connectes (ou machines/IOT)
  1. Byteball protocole génère des frais de transactions, contrairement a IOTA
  2. Byteball est un model économique organise autours des bytes, unité de stockage d’un système binaire.
L’architecture et son ingénieux créateur (anonyme) laissent présager un avenir prometteur pour cette application innovatrice. En passant les détails techniques, le model de distribution des unités/tokens circulant dans le réseau est unique: c’est tout simplement un miroir de la distribution des bitcoins, découpé en plusieurs snapshots a travers le temps. Un premier snapshot s’est termine le 25 Décembre 2016, soit une première phase de distribution des tokens, appelés byteballs and blackbytes. Tokenpot en fait donc bien sur parti, affaire a suivre.

 

Zcash, un protocole de blockchain tant attendu, et originellement appelé zerocoin, car l’objectif était d’implémenter un blockchain dont les transactions auraient zéro preuve d’existence – autrement dit, intracables, complètement anonyme (ce qui n’est pas le cas de bitcoin). C’est alors que zk-SNARK(zero-knowledge Succinct Non-interactive ARguments of Knowledge) a vu le jour et, après quelque années de recherche, permit au réseau zcash de démarrer en Octobre 2016, de la même manière que Bitcoin a commence en 2009. Zcash prévoit le même nombre de tokens que le bitcoin, soit 21 millions une fois le minage des unités complètement effectue. Cependant, le minage ayant commence il y a quelque mois seulement, le nombre de zerocoins disponibles a l’achat était extrêmement limite. Encore aujourd’hui, il y a moins de 1 million de tokens disponibles sur le marche. Le prix a donc fluctue énormément les premières semaines après démarrage, puis s’est stabilise autours des $50. Il est bien possible que ce point neutre résiste encore plusieurs mois, avant qu’il ne prenne une direction plus volatile, d’un sens comme dans l’autre. Il y a bien plus de détails a prendre en compte dans cette discussion, comme les propriétés changeantes du protocole de minage avec le temps, mais nous en reparlerons certainement dans les prochains articles.
Pour en savoir plus techniquement, voici un point de départ (en anglais).

RAPPEL DES MOUVEMENTS IMPORTANT

Beaucoup d’événements ont eu lieu ces derniers 3 mois, depuis notre dernier rapport en français du mois d’aout 2016. Cette section est un bref récapitulatif.
October
  • Synereo LTD Equity
  • Ardor distribution
  • Ethereum HF (see fork)
  • IOTA acquisition
  • Megaupload 2.0 participation
November
  • Wings ICO (Tokenpot participated)
  • Iconomi ICO (Tokenpot participated)
  • Synereo collecting
  • Zcash collecting
  • Tokenpot law counsel
December
  • Bitcoin jumps
  • Zcash finds stability
  • Iconomi jumps
  • Synereo updates (éjection of cofounder / CTO)
  • Byteball distribution
  • Tokenpot accounting

TAXES

Un article détaillé sera communique dans les prochaines semaines, sur les taxes des investisseurs français, provenant d’un expert comptable sur le sujet. En attendant, voici un extrait officiel sur le traitement des monnaies digitales aux US.
On March 25, 2014 the Internal Revenue Service (IRS) released tax guidance applicable to digital and virtual currency stating “Under currently applicable law, virtual currency is not treated as currency that could generate foreign currency gain or loss for U.S. federal tax purposes…For federal tax purposes, virtual currency is treated as property. General tax principles applicable to property transactions apply to transactions using virtual currency.” However, this can potentially change in the future.

ICO – Initial Coin Distribution (le IPO des crypto tokens)