Aeternity est une nouvelle technologie blockchain 3.0 où les smarts contrats sont crées off-chain. Hybride Proof-of-Work et Proof-of-Stake, c’est une plateforme semblable à Ethereum, QTUM, NEO et à toute les blockchains qui proposent la création de smart contract.
Aeternity se différencie grâce à une gouvernance transparente par les tokens-holders, et des possibilités d’adaptations importantes.

La mission :
L’objectif principal d’Aeternity est de proposer des smart contracts efficaces, sur une plateforme compatible avec les mobiles, tout en résolvant les problèmes de « scalability » (d’adaptation aux grands volumes) en stockant un maximum de donnée off-chain, dans les « state channels ».
Par comparaison, il y a le projet de Raiden qui propose aussi des «state channels », pour la blockchain d’Ethereum, ou le projet « lightning network » pour Bitcoin.

Les mécanisme de gouvernance, important pour de nombreuses phases du développement ou pour les résolutions des conflits pendant le projet, dont les hardforks, sera basé sur les « prédictions markets ». C’est le mécanisme « Futarchy ».

Le token :
Aeon, est la monnaie d’Aeternity, qui sera utilisée pour tout action sur le réseau.
Actuellement c’est un token ERC20, mais d’ici Q2-2018, la blockchain Aeternity sera disponible.
Aeon sera aussi nécessaire pour voter, il faudra alors pour participer placer ses aeons sur un choix particulier.
Tous les possesseurs d’aeons deviendront alors des Oracles, et si leur choix est vrai alors ils seront récompensés, et si leur choix est faux, ils seront punis.
Les tokens holders pourront définir des alias (des pseudos) et configurer leur identité basé sur leur compte, l’alias et leur nom, qui pourront être plus tard relié à d’autres données sur IPFS.

L’ICO s’est déroulée en Avril 2017 et a récolté 5,4 M$ et un second round a été commencé fin Mai 2017 pour 21M$.
Un peu plus tard dans l’année, un bug du célèbre wallet Parity a causé un vol de nombreux fonds de projet dont celui de Aeternity.

Malgré cela et après quelques difficultés lors du continuel développement de la plateforme, l’équipe semble se remanier et maintenir son cap et tente de maintenir sa communauté soudée, et propose une sortie de son réseau principal en Q2 – 2018, retardé de quelques mois.

La team :
Le créateur, Yanislav Malahov est le «grand père » d’Ethereum, il a travaillé avec Vitalik Buterin sur les colored coins en 2013.
Son technical Lead, Zach, a travaillé précédemment avec Augur, et a crée plusieurs blockchain.
Jack Pettersson a travaillé précédemment chez Synereo.
L’équipe reste petite en comparaison d’Ethereum, mais leur bonne qualité assure un travail de professionnel pendant le reste du développement.

Après quelques difficultés engendrant du retard au démarrage, ils viennent de recruter Sascha Hanse, précédemment chez IOTA, en tant que nouveau blockchain lead engineer.